L’Estacade de Saint Jean de Monts, 400m au-dessus de l’eau

Véritable « signature » de la ville, l’estacade est sans doute le lieu le plus connu de Saint Jean de Monts. Ce ponton en bois de 400 mètres a vu le jour dans les années 1963-1964, grâce au travail d’Alexandre Voisin, entrepreneur à Coex. Au départ destiné à l’accostage des bateaux pour l’Ile d’Yeu, il deviendra très vite le lieu de flânerie privilégié des habitants et des vacanciers. L’Estacade est aussi très prisée par les pêcheurs à la ligne ou au « carrelet ». Elle est un spot immanquable, quelle que soit la saison ou la météo, car elle vous donne la formidable sensation de marcher sur l’eau pour atteindre l’horizon.

Incontestable « œuvre d’art », l’Estacade fut inaugurée en 1967. Avec ses 400 mètres, elle domine largement toutes les autres estacades de la côte Atlantique. La dame de bois locale dépasse même la célèbre dame de fer, la Tour Eiffel.

L’histoire de l’Estacade

Au début des années 1960, Pierre Farcy, alors Maire de Saint Jean de Monts et conseiller général de la Vendée, décide de construire une estacade. Dominer l’océan est une quête ambitieuse, si tant est qu’elle soit possible !

Cette construction de 400 mètres de long et de 10 tonnes d’azobé, autrement appelé « bois de fer », est initialement destinée à l’accostage des bateaux pour l’île d’Yeu.

Cette estacade ne constituera jamais un port. Une accumulation de contraintes techniques et de sécurité rendent cette fonction impossible. Aussi, peu de marins se risquent à y accoster. Rappelons-nous toutefois de La Garcie-Ferrande d’Yves Lebon qui, pendant quelques années, reliait l’Île d’Yeu avec une centaine de passagers à son bord. Ernest Pajot, patron de l’Amazone, tentait lui aussi l’accostage et emmenait les voyageurs en mer pour des parties de pêches fabuleuses ou des promenades.

Si elle ne remplit pas de réelle fonction portuaire, l’Estacade a le mérite de faire le bonheur de milliers de promeneurs, qui viennent y admirer le spectacle de la mer, prendre du recul sur le littoral et pêcher à la ligne.

Mais amputée de plus de 30 mètres lors de la tempête qui a frappé la Vendée en 1999, l’Estacade devient trop dangereuse pour la balade. Elle est démolie en 2012 et reconstruite pratiquement à l’identique par la ville, pour être de nouveau praticable en 2013. Elle retrouve aussitôt tout son aura auprès des Montois et des touristes.

L’âme de l’ancienne structure erre sur cette nouvelle estacade. Sa plateforme est construite avec des morceaux des anciens madriers. Ouvrez l’œil en sillonnant la station de Saint Jean de Monts. Par endroits, et notamment sur certains ronds-points, des estacades en modèle réduit ont été reconstituées avec le bois recyclé des années 1960.

L’Estacade : l’ADN de la ville de Saint Jean de Monts

Visible de part et d’autre et de très loin, l’Estacade est en toile de fond quand on se promène, que vous soyez sur l’esplanade, sur la plage ou sur la dune. Ce monument est devenu l’emblème de Saint Jean de Monts. Sa démolition en 2012 avait laissé les Montois et les amoureux de ce bâtiment comme orphelins, démontrant à quel point sa présence est une évidence pour tous.

Majestueuse, elle trône au bout de l’esplanade et semble veiller sur les baigneurs, les promeneurs et les amateurs de nautisme comme une mère. Les vacanciers qui ont la chance de séjourner dans les étages des immeubles situés juste en face profitent quotidiennement d’une vue plongeante sur ce monument singulier.

Saint Jean de Monts sans son estacade ne serait plus Saint Jean de Monts…

L’Estacade, un incontournable en toute saison, à toute heure

L’Estacade est définitivement un spot immanquable au Pays de Saint Jean de Monts. Facilement accessible, au bout de l’Esplanade de la Mer qui compte de nombreuses places de stationnement voitures et vélos, elle mérite le détour à tout moment et par tout temps :

  • Elle est le lieu magique où l’on se dépêche d’arriver en fin de journée pour admirer les couchers de soleil, d’un romantisme fou.
  • Lors des coups de vent et tempêtes, elle offre un vrai bol d’air et d’embruns. L’océan vient se fracasser sur le bois, arrosant les quelques badauds téméraires.
  • De nuit, parce qu’éclairée toute l’année, la structure devient lieu de promenade nocturne sur l’océan. Tout au bout, les pêcheurs ressemblent à des lucioles.
  • Quel que soit l’instant choisi, l’Estacade vous procure toujours cette merveilleuse sensation de marcher sur l’eau et d’espérer atteindre l’horizon. A marée haute comme à marée basse, le spectacle est chaque fois unique.

Se promener sur l’Estacade, c’est voyager

L’Estacade est une destination à elle seule :

  • Pas après pas sur les planches de bois, la « skyline » montoise se dessine derrière vous. Prenez le temps de vous retourner et d’apprécier l’architecture balnéaire des années 70, symbole des vacances pour tous, qui borde l’Esplanade de la Mer animée.
  • Sur la droite virevoltent voiles colorées, surfeurs et kitesurfeurs depuis la plage de la Base Nautique. Un spectacle hypnotisant que les promeneurs se plaisent à regarder pendant de longues minutes, adossés à l’Estacade ou installés sur l’un de ses bancs.
  • Au-delà de la plage, le cordon dunaire s’esquisse et s’étire au loin.
  • Enfin, vous entendez le doux bruit des vagues qui viennent terminer leur course sous vos pieds.

Au terme du voyage, depuis la plateforme finale à 400 mètres, voilà que se profile droit devant vous l’horizon pour seule limite.


Rédigé par Fabienne Poiraud

Lire aussi

Florence

Maman de 2 enfants, j’habite Saint Jean de Monts depuis 20 ans. Ici, j’adore les activités de plein air, plutôt sportives avec mes deux garçons. Au-delà d’être une maman, j’aime profiter de moments « funky » entre copines, et pour mon équilibre bien-être, 2 heures par semaine dans la nature, en forêt ou sur la plage, c’est ma dose vitale !

Saint Jean De Monts