fabien_potel-soullans-centreville

Soullans

A Soullans, faites le choix d’un retour à l’essentiel. C’est entre marais et bocage que les habitants de ce bourg vendéen vous accueillent chaleureusement. Marqué par l’héritage artistique local, Soullans vous promet de belles découvertes.

Entre marais et bocage, la commune de Soullans

Au Pays de Saint Jean de Monts, Soullans est la commune la plus retirée de l’océan. Ici, ni plage, ni dune, ni forêt. Le paysage est tout autre et tout aussi charmant. 

La commune se situe en bordure du Marais Breton Vendéen. Vous retrouverez donc à Soullans la faune du marais doux, si caractéristique. Le Marais Breton Vendéen est le premier site français de reproduction du vanneau huppé, de la barge à queue noire ou encore de l’échasse blanche. Mais ces oiseaux élégants ne sont pas les seuls à avoir pris possession des prairies humides. Mammifères et amphibiens y sont eux aussi nombreux. Côté flore, le roseau règne en maître, tel le gardien des étiers. 

A l’inverse de sa commune voisine Le Perrier, Soullans n’est pas niché en plein cœur du marais. Le bourg est également tourné vers le bocage. Les prairies humides laissent ainsi place aux champs. Agriculture et élevage rythment le quotidien de bon nombre de soullandais.  

C’est au fil de vos balades que vous vous imprégnerez au mieux de ces ambiances et successions de paysages. Vous découvrirez ainsi Soullans, pas à pas, entre marais et bocage. Surtout, ne manquez pas les pépites qui se cachent de part et d’autre de la commune : 

  • l’écluse du Porteau, se faisant discrète au bout d’un petit chemin enherbé, 
  • l’aire de pique-nique des Rochelles, offrant le luxe de se sentir seul au monde, 
  • l’étang, pour les amateurs de pêche à la ligne, 
  • le menhir de la Pierre Levée qui, selon la légende locale, serait un fragment de la colère de Satan suite à l’inachèvement du Pont d’Yeu. 

Soullans, un bourg vendéen chaleureux

Quel que soit l’itinéraire emprunté pour vous rendre à Soullans, celui-ci vous mènera toujours place Jean Yole. Faisant face à l’église, elle est le cœur du bourg, son poumon même. Tout autour de cette place et de sa voisine, la place de Ledesma, les artisans et commerçants procurent à Soullans son ambiance si chaleureuse

Déjà, au siècle dernier, cette diversité de commerces et d’artisanat attirait les habitants des alentours. Ils étaient nombreux à venir s’approvisionner sur les foires et marchés soullandais

Encore aujourd’hui, ce bourg invite à flâner et déambuler. D’une place à l’autre, d’un commerce à un autre, c’est finalement toute la vie de la commune qui se concentre ici. Les habitants aiment s’y retrouver. 

Soullans, terre d’artistes

La place Jean Yole et la place de Ledesma rendent hommage à des hommes qui ont marqué l’histoire de Soullans. Deux enfants du pays. Deux artistes, chacun dans leur domaine :

  • L’un, Jean Yole (1878 – 1956), s’est tourné vers ’écriture. 
  • L’autre, Charles Milcendeau (1872 – 1919), a préféré la peinture. 

Elève de Gustave Moreau, Charles Milcendeau a puisé une grande inspiration de ses flamboyants séjours en Espagne, à Ledesma. Vous retrouverez tout l’univers du peintre dans le musée qui lui est dédié, blotti dans un petit écrin de verdure. 

Le tout, à quelques kilomètres seulement des immenses plages de sable fin du Pays de Saint Jean de Monts. 

Aliquam id diam Aenean dolor. risus