plagedumurier-notredamedemonts-florianperoud

Plage du Mûrier

Sur la plage naturelle du Mûrier à Notre Dame de Monts, vous jouissez de son calme, de son sable et de sa beauté tout autant que des activités estivales de sa grande voisine, la plage Centrale. Un bon compromis pour vous baigneurs qui recherchez une plage à la fois naturelle et animée.

La plage du Mûrier à Notre Dame de Monts : une plage naturelle à deux pas des activités estivales

Une petite plage qui a tout d’une grande 

La plage du Mûrier à Notre Dame de Monts est, comme la plage des Régates, une petite plage naturelle plus intimiste que sa voisine la plage Centrale mais profitant tout de même de ses services et animations.

Les deux voisines se partagent d’ailleurs l’accès le plus au sud de la promenade, chapeauté de la pergola et de la banquette en bois très appréciées des promeneurs comme des baigneurs.

Pourquoi choisir la plage du Mûrier ?

Une plage naturelle au profil en dénivelé

C’est une plage naturelle sur laquelle on retrouve aisément algues, galets et coquillages, ces éléments typiques du bord de mer. L’occasion, pourquoi pas, de créer un beau tableau land art sur le sable.
Mais on apprécie également :

  • son profil légèrement plus dénivelé que celui de ses voisines du nord,
  • son sable légèrement plus épais, qui vole moins au vent les jours de brise,
  • sa vue sur l’île d’Yeu, constituant un véritable appel du large (marins d’eau douce s’abstenir),
  • ses coquillages qui agrémenteront les plus beaux châteaux de sable, bâtis en famille pour le plus grand plaisir des petits et grands enfants. De quoi compléter les albums photos de vacances et les étagères de vos mémoires.

Des activités que l’on apprécie

Il règne sur la plage du Mûrier une activité douce offrant de paisibles et beaux spectacles.

  • Ici, quelques pêcheurs de surf-casting (la pêche à la ligne dans les vagues) taquinant le bar ou la plie. Il n’est pas rare de surprendre quelques échanges conviviaux entre eux et les promeneurs sur la plage. De beaux moments de transmissions entre passionnés et non-initiés.
  • Là, quelques cerf-volistes amateurs qui déploient leurs ailes colorées au souffle d’Eole, improvisant de beaux ballets dans le ciel.
  • Ou bien encore, en pied de dune, des baigneurs profitant du calme de la plage pour dévorer le dernier roman de l’été.

Petit conseil maison : la plage du Mûrier, légèrement à l’écart de l’agitation, est un superbe spot de contemplation du festival A Tout Vent qui se tient en début d’été sur la plage Centrale. C’est le lieu idéal pour profiter du spectacle offert par les cerfs-volants venus du monde entier, dansant ensemble la plus poétique des chorégraphies.

La plage du Mûrier : les accès et les services

En voiture, on y accède à la fois par le chemin forestier du Mûrier ou bien par l’accès sud de la plage centrale.

Un parking gratuit (de petite taille) vous attend en accès direct à la plage.

A vélo ou à pied, on y accède par la piste cyclable forestière et la plage centrale. Des garages à vélos sont prévus pour déposer votre bicyclette.

Enfin, la navette Eole propose en saison des déposes sur l’esplanade de la plage centrale. Depuis l’arrêt, vous pourrez aisément gagner la Plage du Mûrier à pied en vous dirigeant vers l’entrée de plage au Sud (500 m environ)

A votre disposition sur la plage :

  • des toilettes mobiles en saison,
  • un bac à marée entre la Toussaint et le printemps pour déposer les déchets collectés au fil de vos balades,
  • un témoin de niveau de dune pour suivre l’engraissement de la dune au fil des saisons.

Nos amis les chiens sont autorisés du 01/10 au 31/03 et les chevaux du 01/10 au 30/09 sauf entre 9h et 19h.

La pêche est autorisée sur la plage du Murier, profitez-en !

Au sud, vous pouvez poursuivre la balade sur la plage du Pont d’Yeu, riche de son incontournable « pont » ou un peu plus loin sur les plages de Saint Jean de Monts. Au nord, découvrez les plages de La Barre de Monts-Fromentine.

La pêche à la margate 

Longtemps considérée comme une occupation marginale par les maraîchins qui étaient avant tout des agriculteurs, la pêche était le plus souvent un moyen de subsistance pour les plus pauvres.
L’intérêt des montois pour la pêche date d’une période assez récente. En fait de pêche, il s’agissait surtout de ramassage, après échouages, de margates (terme maraîchin pour désigner la seiche) ou de pétoncles par exemple.
Au mois d’avril, c’est l’arrivée des margates. Certains naviguent au large pour les pêcher vivantes. D’autres profitent de leur échouage en nombre sur la plage pour aller les récolter, seau en main, à marée descendante.
Une fois acquise la périlleuse technique de nettoyage de ces dernières, les mains noircies mais heureux du devoir accompli, vous pourrez vous lancer dans la confection d’un plat typiquement maraîchin, le rata de margate (ou ragoût de seiche) dont vous trouverez la recette dans les pages spécialités vendéennes de la rubrique manger/déguster. Bon appétit !


Toutes les plages de Notre Dame de Monts


venenatis lectus mattis ut ipsum ut