reinvetez-nos-barbecues-paysdesaintjeandemonts

Réinventez vos barbecues

Vous ne concevez pas les vacances sans le plaisir d’un bon barbecue ? Le soleil rayonne, réchauffe et vous donne des ailes. Cette fois, c’est décidé, vous challengerez oncle Bernard à l’allumage du barbecue ! Si vraiment le charbon vous résiste comme une mayonnaise qui refuse de monter, optez pour le barbecue électrique, une alternative qui vous procurera les mêmes louanges. A condition que les produits et la cuisson soient au top. Grillades, chipo, merguez… si peu d’originalité… Voici de quoi épater les fines bouches de la tablée, qu’elles soient bavardes ou critiques.

Pour vous, j’ai glané auprès des commerçants et producteurs du marché du centre-ville de Saint Jean de Monts quelques astuces et conseils pour réinventer vos barbecues.

Réinventez vos barbecues de viande

#1 La Volaille de Challans

La sélection de Benoit Pineau, volailler originaire de Saint Jean de Monts.

La volaillerie Pineau aujourd’hui, c’est l’histoire de 3 frères et de leur sœur passionnés, ayant repris l’entreprise créée par leur père Daniel en 1959. Ensemble, sur les traces de leurs ancêtres, ils perpétuent une tradition de plusieurs siècles d’élevage et de marché de volailles à Challans. Les chairs tendres de ces volailles sont à retrouver sur le stand Pineau du marché des halles de Saint Jean de Monts, tous les jours d’avril à septembre. Leur rôtisserie, au 46 rue du général de Gaulle, est quant à elle ouverte à l’année. Benoit Pineau nous livre les secrets de famille de bons barbecues à la volaille.

– Le filet de canard de Challans : 

« Privilégiez des filets de canard à cuire entier ou à découper et présenter sous la forme de brochettes marinées. Pour votre marinade de canard, je vous suggère de l’huile d’olive agrémentée de poivre, de roquefort ou d’orange, selon votre goût. »

– La cuisse de poulet fermier de Challans : 

« Arrosez la cuisse de poulet fermier d’un filet d’huile d’olive. Faites la cuire sur le barbecue tout en la maintenant éloignée d’une petite distance avec les braises. Le feu doit être doux afin que la cuisse reste moelleuse. Comptez environ 10 minutes de cuisson de chaque côté (variable selon le feu et l’épaisseur de la cuisse). »

#2 Le bœuf fermier de Vendée Label Rouge

La sélection d’Arnaud Royer Crécy, fondateur de la boucherie Royer Crécy,

Nathalie, Arnaud et leur équipe collectionnent les labels sur leurs devantures comme des médailles de guerre sur un uniforme : Label Rouge, Agneau Fermier des Quatre Saisons, Bœuf Fermier de Vendée, Blason Prestige. De quoi faire frémir les végétariens mais réjouir les carnivores. La boucherie Royer Crécy a un pas de porte au 78 avenue de la Mer à Saint Jean de Monts. Depuis 1999, ils sont également présents tous les jours sur le marché des halles de Saint Jean de Monts, d’avril à septembre.

La côte de bœuf fermier Label Rouge de Vendée : 

« Sortez la côte un peu avant la cuisson pour qu’elle se réchauffe. Cuisez la 25 minutes en 5 fois sur une bonne braise ou un barbecue électrique très chaud. Une côte de bœuf peut nourrir jusqu’à 4-5 personnes. »

Le paleron de bœuf fermier Label Rouge de Vendée : 

« Le paleron est une viande que l’on cuisine l’hiver en pot au feu ou en bourguignon. Dégraissée et dénervée, vous l’apprécierez l’été sur le barbecue. Je vous conseille de nous le commander car ce produit commence à être victime de son succès ! »

Réinventez vos barbecues poisson

#1 Les poissons grillés

La sélection de Nadine de la Poissonnerie Buton, Flomer.

Quand elle pense barbecue, Nadine a les papilles qui s’énervent. Bien sûr que le poisson est la star du barbecue ! Médaille d’or même ! Faites votre choix dans sa boutique, 13 rue de la Plage à Saint Jean de Monts, ou sur son stand du marché des halles, tous les jours d’avril à septembre.

Le blanc de margate (nom local qui désigne la seiche) :

« Je conseille souvent 2 recettes de seiche au barbecue :
– Grillez simplement les blancs de seiche poivrés sur le barbecue pendant 20 minutes.
– Marinez les à l’huile d’olive, herbes, sel et poivre avant de les cuire environ 10 minutes.
Dans les deux cas, la cuisson est parfaite lorsque la seiche commence à se recroqueviller. »

Notez que vous mangerez comme un local. Les gens d’ici ont coutume de manger les margates grillées. Ils aiment faire fondre du beurre sur les margates lors de la cuisson et les arroser de crème.

Les poissons plats (le carrelet, la limande ou la sole) :

« Tous les poissons plats sont excellents au barbecue ou à la plancha. En entier ou en filets, ils régaleront petits et grands. »

 #2 La sardine ou le maquereau

La sélection de Vanessa de la poissonnerie la Marée Montoise.

La Marée Montoise, c’est plus de 60 ans de vente au détail de poissons, crustacés et mollusques. La troisième génération, riche du savoir-faire familial Van Overbeke, porte fièrement le bâton relais dans sa boutique, 5 rue du Commerce à Saint Jean de Monts, et sur le marché des halles, tous les jours d’avril à septembre.

La sardine de Saint Gilles Croix de Vie :

« Fraîchement débarquées du port, elles sont délicieuses entières en cuisson très rapide (2-3 minutes de chaque côté). Lorsqu’elles sont déjà saumurées, il est inutile de les saler. »

Le maquereau :

« Le maquereau est délicieux assaisonné à la moutarde. Vous pouvez le faire cuire en entier en le vidant et le garnissant de moutarde ou cuire les filets badigeonnés de moutarde. »

Réinventons nos barbecues fromage

Le camembert rôti :

La sélection de Monique de la fromagerie Beillevaire.

Fondée en 1980 par le couple Beillevaire à Machecoul, en Loire-Atlantique, la fromagerie fabrique aujourd’hui 98% de la crèmerie proposée et une sélection de 10 fromages. Elle complète son offre auprès de producteurs artisanaux sélectionnés avec le plus grand soin par Pascal Beillevaire.

« Je vous conseille le camembert Bonchoix au lait cru, une fabrication maison dans un atelier externe à Gavray dans la Manche. Choisissez-le déjà à cœur, bien crémeux. Sortez-le de sa boîte en carton et recouvrez-le de papier aluminium avant de le déposer sur le barbecue. Vous pouvez également simplement l’humidifier. Evaluez la cuisson en le piquant avec un couteau. Un peu de pain frais et régalez-vous ! »

Avec les astuces de ces magiciens, impossible de ne pas charmer vos convives. Bon appétit !

Rédigé par Sarah Gaudin

Lire aussi

Aliquam dapibus et, ultricies elit. pulvinar Aenean neque. ut eleifend