festivalatoutvent-notredamedemonts-florianperoud

Festival A Tout Vent à Notre Dame de Monts : la grande fete du cerf-volant

Un festival pour les amoureux de nature, de cerfs-volants et de belles rencontres, c’est la promesse du festival A Tout Vent de Notre Dame de Monts. Il est LE temps fort de lancement de la saison estivale au Pays de Saint Jean de Monts. Du 2 au 5 juillet 2021, le ciel et la plage centrale de Notre Dame de Monts se parent de mille couleurs grâce à la magie des cerfs-volants.

Pour cette 18ème édition, protocole sanitaire oblige, l’accès au festival (qui reste gratuit) se fait sur réservation (pour tous, y compris les enfants). Quatre créneaux de visite sont proposés chaque jour, d’une durée de 2 heures (avec entrée obligatoire avant la fin de la première heure).

Un ballet de cerfs-volants, tous plus majestueux les uns que les autres

Sortis de l’imagination de leurs inventeurs, faisant appel à la grande connaissance technique de ces concepteurs et produits par leurs mains expertes en couture, les cerfs-volants deviennent alors de fabuleuses machines à rêve. Durant 4 jours et depuis presque 20 ans, ce sont des amateurs du monde entier qui viennent se jouer du vent pour mettre en valeur leurs plus belles créations, dont voici un petit florilège :

  • Les structures géantes, statiques mais impressionnantes, se rencontrent dans les airs et s’entrainent dans une valse grandiose, composant ainsi des couples aussi étranges que loufoques : des pieuvres et des dragons, des baleines et des personnages de dessins animés ou encore des sirènes et des diablotins. Quel charivari !
  • Les pilotables ont pris l’habitude de faire le show dans le ciel montois. Monofil, à 2 ou à 4 fils, ils s’élancent dans le ciel grâce aux doigts habiles de leurs pilotes dans des ballets à la fois ébouriffants et vigoureux. Les teams répètent tout au long de l’année et ont à cœur d’offrir un spectacle ajusté. Ils aiment également se retrouver pour des chorégraphies inter-équipes lorsque le crépuscule s’installe sur la plage. Ce sont alors plus de 20 cerfs-volants éclairés qui dansent ensemble dans l’air iodé de l’été. Les rokkakus, cerfs-volants hexagonaux venus d’Asie, se défient quant à eux lors de combats où couper la ligne de l’adversaire est signe de victoire. Un seul objectif, être le dernier dans le ciel !
  • Le spectacle est dans les airs mais également sur la plage. Quelle joie de découvrir sur le sable les jardins éoliens colorés et poétiques. Les habitués du festival gardent forcément en tête les coquelicots, les cœurs dansants ou les coccinelles énergiques. Et si vous pensez que plage est synonyme de « petites structures », détrompez-vous ! Celui qui prendra le temps de regarder les immenses bols tournoyants, y verra la force de l’élément allié à la douceur des caresses que les enfants viennent chercher au contact de ces géants.

Quatre jours au rythme d’Eole

Durant tout le week-end, l’ensemble de l’Esplanade de la Mer de Notre Dame de Monts s’anime de l’aube à la nuit. Le matin, le festival s’éveille doucement. Stands et festivaliers ouvrent leurs paupières, avec l’horizon pour seule limite en toile de fond.

Des journées entre découverte, émerveillement et partage

Le Bar à vent accueille déjà les premiers amateurs de café. Une belle journée peut commencer.

La matinée s’égraine, les visiteurs découvrent le Village du vent, où ils peuvent :

  • fabriquer et décorer leur cerf-volant,
  • prendre le temps de jouer avec de drôles de structures,
  • déguster une glace,
  • acheter un beau moulin à vent ou bien encore leur premier cerf-volant. Quel meilleur souvenir rapporter d’un tel évènement ?

Et si vous profitiez de ce week-end pour vous initier aux activités nautiques ? Des baptêmes de char à voile sont proposés pour découvrir les joies de la glisse.

Les heures passent et il est temps de se restaurer. Divers food trucks sont présents sur le village pour déjeuner tout en continuant à profiter du spectacle. De nombreux restaurants se situent également à proximité immédiate, dans l’avenue de la Mer ; l’occasion de (re)découvrir la cuisine locale et ses bons produits.

L’après-midi est déjà là. Des balades nature, entre plage et forêt, sont proposées pour découvrir l’incroyable biodiversité de notre environnement littoral.
Vos enfants et petits-enfants ne cessent de tourner autour du manège à bateaux ? Ce grand bassin positionné au centre du village permet de s’initier au stand up paddle, à l’optimist et au kayak. Chacun y trouvera son compte, puisqu’ici, c’est dès 3 ans que l’on peut devenir un vrai petit moussaillon !

En fin de journée, il est temps pour les cerfs-volistes de commencer à plier leurs créations et faire rentrer des dizaines d’ailes, de sirènes et de poissons volants dans leurs housses pour la nuit. Ils ont le visage rosit par le soleil, les yeux pleins de rêve d’avoir été plongés dans ce ciel azur toute la journée et les corps fatigués d’avoir tenté de dompter le Dieu Eole des heures durant.

Chacun remonte sur le Village du vent et son esplanade, véritable lieu de rencontre du festival. Le Bar à vent en est le cœur battant. Ici, se rejoignent les nostalgiques de la journée et ceux qui ont prévu d’y passer une belle soirée. Le Bar à vent, c’est une belle histoire : celle de bénévoles, de parents des deux écoles de la commune qui, le temps d’un week-end, se donnent la main pour servir des milliers de festivaliers. Mais c’est également le lieu des soirées du festival. Fanfares et DJ set se relaient chaque soir pour donner vie à ce lieu en le transformant en un dancefloor endiablé.

De nuit, la magie opère

Le samedi, le Grand Spectacle Nocturne suivi du vol de nuit sont des moments forts de l’évènement. Ils n’auront pas lieu cette année pour raison sanitaire, mais le rendez-vous est donné pour l’édition 2022 ! Le public est toujours nombreux pour ces traditionnels rendez-vous. Chacun appréciera l’ambiance du lieu, la sérénité qui se dégage de ce moment suspendu, entre chien et loup, lorsque le jour laisse doucement place à la nuit et que le spectacle va commencer.

Les plus grandes compagnies circassiennes et d’art de la rue se sont succédées ces dernières années sur l’esplanade, créant surprise et émotion, enflammant le cœur des spectateurs. Le vol de nuit se veut quant à lui poétique et propice à l’évasion. Voir danser ensemble tous les pilotables du festival qui ont revêtu leurs plus belles lumières LED, voir les structures géantes prendre leur envol depuis la plage, avec l’océan et le soleil couchant en toile de fond… Quel spectacle ! Les cerfs-volistes, bien que fatigués de leur journée, donnent toute leur énergie pour proposer aux spectateurs une soirée féérique.

Elle se terminera par un passage au Bar à vent, tard dans la nuit ou tôt le matin pour les plus inspirés. Mais aucune inquiétude, le festival reprendra vie dès le lendemain matin…

Plus qu’un évènement, une véritable fabrique à souvenirs

Le festival A Tout Vent séduit. Il séduit les petits qui écarquillent de grands yeux en découvrant ce ciel multicolore lorsqu’ils descendent l’avenue de la Mer. Il séduit les amateurs de nature grâce aux activités et balades proposées. Il séduit également les sportifs en quête de nouveauté avec ses baptêmes de char à voile et initiations au cerf-volant. Il séduit les noctambules grâce aux soirées qui sont toujours un succès. Il séduit les adultes qui retrouvent ici quelques heures ou quelques jours durant, leur âme d’enfant. Il n’y a pas d’âge pour rêver.

A Tout Vent, c’est également une ambiance unique. Notre Dame de Monts est la station où l’on aime apprendre en s’amusant. Le festival en est le reflet. Les cerfs-volistes aiment à échanger avec les promeneurs curieux, les enfants apprécient de fabriquer et de décorer leur création, les novices s’initient au stand up paddle (provoquant quelquefois de belles cascades). Enfin, les fabuleux instruments géants disséminés sur la promenade permettent aux petits comme aux grands de découvrir et tester toute l’ingéniosité de ce créateur fou, laissant derrière eux un joyeux tintamarre de cliquetis et notes de musiques s’envoler.

L’histoire d’un festival, la tête dans les nuages

Ils devaient l’avoir en 2003, les quelques passionnés de cerf-volant qui s’étaient donnés rendez-vous dans le marais de Notre Dame de Monts pour 48h de folie à dompter ce vent ! La tête dans les nuages, mais les pieds bien sur terre ceci dit. Car ce rendez-vous n’a cessé de prendre de l’ampleur pour devenir le très beau festival A Tout Vent que nous connaissons aujourd’hui. C’est en 2005 qu’il fut transféré du marais vers le front de mer, où il s’installe définitivement depuis. La création de plusieurs zones de vol, du Village du vent, des jardins éoliens puis du Bar à vent et de la scène lui permettent aujourd’hui de briller parmi les plus beaux festivals de cerf-volant de l’hexagone. L’évènement réunit chaque année plus de 200 lucanophiles français et internationaux ainsi que 70 000 visiteurs.

Mais la belle histoire réside également dans toutes les interactions que le festival a créées. Porté par la commune de Notre Dame de Monts et ses services culturel et technique, le festival bat dans le cœur de nombreux montois, bénévoles d’un week-end. Ils sont en effet plus de 200 à s’activer à la sécurité, à la restauration, au bar, à l’accueil, à l’hébergement des festivaliers et de leurs familles. Ce rendez-vous, qui fait rayonner Notre Dame de Monts bien au-delà de la Vendée, est un temps fort que nombre de montois portent fièrement et ne voudraient pas manquer.

Notre Dame de Monts, la fille du vent

Comme aimait à l’écrire Gilbert Cesbron, « Notre Dame de Monts… où se célèbrent chaque jour les fiançailles fastueuses du soleil et du vent » n’était-elle pas destinée à porter ce beau festival A Tout Vent ?

Le Dieu Eole est définitivement à l’honneur dans cette petite station balnéaire vendéenne. Chaque jour, ils sont nombreux à tenter de l’apprivoiser. Que ce soit à bord d’un des chars à voile ou catamarans du Pôle nautique ou bien dans les bulles et les brumes du Jardin du Vent, les sportifs et les rêveurs trouveront leur bonheur. Apprendre en s’amusant, telle est la devise de cette station familiale où plaisirs simple et nature sont légion.

Celine Rondier

céline

Maman d’une petite fille de 4 ans et d’un « grand » garçon de 8 ans, j’ai appris ces dernières années, avec eux, à re(découvrir) le Pays de Saint Jean de Monts avec des yeux d’enfants.
Et quelle belle place laissée à la découverte !

Notre Dame De Monts