prefou-specialités-vendeennes

Préfou vendéen

Une spécialité vendéenne aux origines étonnantes : le préfou

Avant de devenir un produit phare des apéritifs vendéens, le préfou n’était autre qu’une astuce de boulanger. Il serait né dans le Sud Vendée, dans l’ancienne commune de Fontaines située près de Fontenay Le Compte. Si la création du préfou n’est pas précisément datée, elle remonte à une époque où les fours à pain n’étaient pas équipés de thermostats.  

L’absence de technologie laissa alors place à l‘ingéniosité du boulanger. Pour tester la chaleur de son four avant d’y envoyer sa tournée de pain traditionnel, il déposait sur une tuile chauffée un morceau de pâte à pain. La cuisson de ce dernier permettait d’estimer la température du four. La dénomination de “pré-fou” qui lui a par la suite été donnée à cette spécialité vendéenne vient de là.

Plutôt que de jeter cette boule de pain blanc à peine cuite, elle était garnie d’ail et de beurre salé puis partagée dans le fournil en guise de casse-croûte.

Le préfou vendéen, la simplicité d’une recette au goût marqué 

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le préfou relève les papilles ! La composition de ce produit du terroir ne se résume qu’à quelques ingrédients seulement mais n’en est pas moins savoureuse :

  • une baguette peu levée et plutôt blanche,
  • une préparation à base de beurre salé, d’ail haché et de poivre.

La baguette tout juste cuite est ouverte en portefeuille, généreusement garnie de la préparation et soigneusement refermée. Le pain repart ensuite dorer au four quelques minutes. 

Le préfou vendéen se déguste traditionnellement à l’apéritif et se sert encore chaud. La baguette coupée en petites tranches se voit vite amputée de ses centimètres une fois posée au centre de la table. Après en avoir mangé un morceau, ce généreux et réconfortant goût de beurre et d’ail appelle à un second, puis à un troisième… Soyons honnêtes, dès la première bouchée le match est clos : ail 1 – 0 haleine. Alors, vous auriez tort de vous priver des bouchées suivantes ! 

Si vous ne vous sentez pas encore prêts à croquer à pleines dents dans la version traditionnelle de cette spécialité vendéenne, aussi bonne soit-elle, sachez que nombre de boulangers vendéens déclinent aujourd’hui le préfou dans des variantes au chorizo, à la tomate, au chèvre… 

Un dernier conseil pour un apéritif 100% made in Vendée, optez pour un verre de Troussepinette. Il viendra accompagner à merveille votre préfou vendéen.